Comment pratique-t-on la phytothérapie ?

La phytothérapie consiste à se soigner avec l’usage des plantes. Cette méthode séduit de plus en plus de personnes grâce à son efficacité et son côté non invasif. Toutefois, plusieurs points doivent être pris en compte pour garantir la bonne pratique de cette médecine.

Les principes de base de la phytothérapie

La pratique de la phytothérapie a vu le jour un peu partout dans le monde il y a des milliers d’années. Contrairement à la médecine classique, elle ne se contente pas d’extraire le principe actif d’une plante. Elle l’utilise en totalité, mais sous une autre forme.

La phytothérapie s’occupe de prêter assistance aux corps humains lorsque celui-ci n’arrive pas à l’autoguérison. Elle se base sur le fait que les maladies sont causées par un déséquilibre interne de l’organisme. Elle se consacre à donner une certaine stabilité aux personnes qui n’arrivent pas à le maintenir elles-mêmes. Cette science se base sur la particularité physiologique de chaque individu.

Phytothérapie : comment se pratique-t-elle ?

La bonne pratique de la phytothérapie consiste à utiliser des plantes médicinales, mais en les présentant sous divers aspects. Pour cela, un processus de transformation est mis en place. Les végétaux seront ainsi retrouvés sous leurs formes les plus efficaces. Les spécialistes peuvent se contenter de les procurer en poudre ou ils peuvent se servir d’autres composés. L’immersion dans l’alcool reste la technique la plus employée.

Parfois, la plante ne subit pas de traitement spécifique. Elle peut être proposée en tant que tisane, il suffit alors de l’ébouillanter pendant quelques minutes. Occasionnellement, il est conseillé de la macérer dans un liquide froid et de boire la totalité de la préparation après. La phytothérapie ne se base pas uniquement sur la consommation d’une plante. L’inhalation ou le gargarisme sont également efficaces.

Est-il nécessaire de consulter un spécialiste pour pratiquer la phytothérapie ?

La pratique de la phytothérapie peut être dangereuse pour la santé si les contre-indications ne sont pas prises en compte. Certaines plantes entraînent des effets indésirables si elles sont associées à des médicaments traditionnels. D’autres sont naturellement toxiques en cas de surdosage. Il est alors indispensable de se renseigner avant de se lancer dans cette médecine.

La phytothérapie n’est pas reconnue légitimement en tant que spécialité médicale. Sur le plan légal, il n’existe pas de professionnel rattaché à cette branche. Toutefois, les médecins, pharmaciens, herboristes et naturopathes possèdent des connaissances suffisantes sur ce sujet. On peut donc demander conseil à chacun de ces experts.

Comment se déroule une consultation en phytothérapie ?
Pourquoi consulter un spécialiste en phytothérapie ?