Problèmes urinaires : quelles plantes ?

Publié le : 12 décembre 20225 mins de lecture

Parmi les maladies courantes qui peuvent compliquer le quotidien, il y a les anomalies urinaires comme la cystite chez les femmes, l’insuffisance rénale chez les deux sexes avec l’âge et les difficultés liées à la prostate chez les hommes. N’hésitez pas à utiliser les traitements naturels et efficaces de la phytothérapie pour soulager ces problèmes. En effet, il existe plusieurs plantes qui peuvent être utilisées pour traiter ou soulager les infections urinaires. De quelles plantes s’agit-il ?

Signes des maladies urinaires et plantes suggérées !

En général, une infection urinaire est d’origine bactérienne et se manifeste par une irritation douloureuse de la vessie. La phytothérapie est une approche thérapeutique qui peut offrir des traitements naturels sûrs et efficaces. Cependant, comme les plantes sont incapables de traiter un cas grave de cystite, il est raisonnable de se demander quelle plante choisir pour traiter les infections urinaires. Cependant, des herbes telles que la canneberge, la bruyère et le thé au persil aident à réduire leur apparition. La bruyère nettoie la vessie des substances toxiques et possède des propriétés anti-inflammatoires. Le thé au persil, quant à lui, inhibe l’apparition de cette affection grâce à ses propriétés diurétiques et dépuratives. Seule la Vaccinium macrocarpon, un type de canneberge endémique d’Amérique du Nord, s’est avérée efficace pour prévenir les infections urinaires. Les proanthocyanidols présents dans ses fruits empêchent les micro-organismes intestinaux responsables des cystites infectieuses, comme les colibacilles, d’adhérer à la vessie. Par conséquent, il prévient ou du moins réduit l’apparition d’infections urinaires récurrentes. À l’inverse, l’orthosiphon est une herbe diurétique qui stimule la perte d’eau tout en dynamisant les reins. Cette herbe est souvent utile dans les situations embarrassantes ou au début d’une maladie rénale. Elle doit être consommée sous forme de thé infusé à partir des feuilles et des fleurs pour bénéficier de ses bienfaits. Elle est également disponible sous forme de capsule d’extrait sec. Seuls les adultes qui ne prennent pas actuellement de médicaments pour traiter une maladie rénale peuvent l’utiliser. N’oubliez pas que vous devez être prudent et ne vous procurer vos produits qu’auprès de pharmacies ou de sites Web spécialisés pour soigner une infection urinaire par les plantes.

Quelle est la meilleure plante pour traiter les infections urinaires masculines ?

La vessie se développe avec l’âge et uniquement chez les hommes, ce qui limite l’écoulement normal de l’urine. En conséquence, la miction ou le pipi est plus difficile, plus fréquent, et parfois urgent en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate ou d’adénome de la prostate, surtout la nuit où il provoque au moins trois réveils. Pour établir l’existence de ce problème gênant et écarter le risque de cancer, une consultation est nécessaire. En cas d’hypertrophie bénigne, l’épilobe, une herbe à petites fleurs, est recommandée comme plante contre l’infection urinaire, en raison de son abondance de tanins, de flavonoïdes et de stérols végétaux, qui aident à décongestionner la prostate. Cette plante contient des propriétés anti-inflammatoires en plus d’inhiber l’activité d’une enzyme qui provoque l’expansion de la glande. Pour prévenir l’insomnie, cette plante est utilisée en infusion de thé que l’on consomme l’après-midi. En cas d’utilisation d’anticoagulants, d’anticonvulsivants ou de traitements à base de dixogine, il est conseillé de consulter un médecin ou un pharmacien au cas où l’épilobe intensifie les effets de certains médicaments.

La plante est indiquée pour traiter les problèmes urinaires courants de la femme !

Le phytothérapeute propose généralement la busserole pour soigner une infection urinaire féminine par les plantes. Cette plante permet de traiter les irritations urinaires et possède des qualités anti-infectieuses. En raison de la composition de ses feuilles, elles servent aussi de moyen de protection de la paroi de la vessie. Elle est fréquemment utilisée par voie orale sous forme de gélules à base de feuilles sèches. Tout le monde peut bénéficier de ce traitement, cependant il est déconseillé aux femmes enceintes.

Des plantes pour lutter de façon naturelle contre la pression sanguine
Défenses naturelles et immunité : choisir des compléments alimentaires de qualité

Plan du site